Resumen

Depuis les années 1950-1960 en France, depuis les années 1980 en Espagne et dans le monde anglo-saxon et depuis les années 2000 en Amérique latine, une historiographie scientifique spécialisée sur la franc-maçonnerie se développe. Cette jeune communauté scientifique a actuellement besoin d’un bilan historiographique critique. Ce bilan-perspective, nécessairement collectif, est indispensable pour orienter utilement la recherche future. Cet article s’inscrit dans cette dynamique. Prototype fondateur de l’opinion publique internationale (ou plutôt des espaces publics internationaux), les réseaux maçonniques remettent à une histoire globale, renvoyant non seulement à l’analyse des relations internationales contemporaines mais aussi à celle des opinions publiques et des sociétés civiles. Comment l'historiographie universitaire généraliste -et notamment l'histoire dite "globale"- traite-t-elle la question maçonnique ? Quelles sont les perspectives et les périodes privilégiées ? Premier d'une série destinée à évaluer la place de la question maçonnique dans l’historiographique universitaire généraliste, cet article se concentre sur certains ouvrages représentatifs de l’histoire "globale": l'histoire de l'opinion publique de Jürgen Habermas, la World History anglo-saxonne, la quadrilogie d’Eric J. Hobsbawm sur les XIX e et XX e siècles et l'histoire générale du XIX e siècle de Robert Schnerb.
Palabras clave: franc maçonnerie, historiographie, histoire globale, histoire comparée